FILMAR en América Latina 2021

FILMAR en América Latina Film Festival is once again teaming up with filmingo for its 23rd edition. From 19 to 28 November, 2021, along with screenings in Geneva based cinemas, FILMAR is offering a selection of 10 films to watch comfortably from home. Discover the full program on filmar.ch

How it works?

• Rent 1 film: CHF 8.-
• Rent multiple films: Choose a filmingo subscription (monthly or annual)
Instructions: choose the film, log in or create an account, follow the guidelines.

• Owners of an invitation, a FILMAR pass or a 3 + 10 FILMAR screenings card
Instructions: choose the film, click on “Invited / FILMAR pass” insert received code and follow the guidelines.

More information about FILMAR ticketing and FAQ: filmar.ch/billetterie-et-tarifs

For any further questions, please contact support@filmingo.ch or per phone at +41 56 430 12 30.

REGARDS ACTUELS

Des autrices et des auteurs qui bousculent par l’audace de leurs propositions, qui étonnent avec des univers parfois décalés et qui donnent à voir un monde en mouvement. Des pépites à ne pas manquer et un voyage à travers tout le continent.

The Pink Cloud (2021)
Iuli Gerbase
Brazil
104′
Lorsque Giovanna et Yago se réveillent après une aventure d'un soir, il est soudain là : le nuage rose. On dit qu'il est toxique et tout le monde se retrouve confiné chez soi. Les deux inconnus sont soudain obligés de vivre en couple. Si The Pink Cloud a été réalisé avant la pandémie de COVID-19, les parallèles avec la situation actuelle sont frappants.
Added to List
Removed from List
The request failed. Please make sure you are connected to the Internet and try again. If this does not help, we will be happy to support you by e-mail at support@filmingo.ch or by phone at +41 56 430 12 30
In order to create a list, please log in or register in case you do not have an account yet.
Gafas Amarillas (2021)
Iván Mora Manzano
Ecuador
98′
Julia, 30 ans, célibataire depuis peu, rêve d’être écrivaine. Elle vit seule et frustrée parmi ses cartons, jusqu’à sa rencontre avec Darío et Ignacio, avec qui elle va vivre une amitié intense. En même temps, elle apprend à accepter et à affronter ses frustrations et ses peurs. Une tragi-comédie poétique sur la fin de la jeunesse, le début de la vie adulte et l’amitié.
Added to List
Removed from List
The request failed. Please make sure you are connected to the Internet and try again. If this does not help, we will be happy to support you by e-mail at support@filmingo.ch or by phone at +41 56 430 12 30
In order to create a list, please log in or register in case you do not have an account yet.

AU FRONT

Ce sont des luttes, des résistances, des mémoires qu’on vous donne à voir. Car ce sont nos luttes, nos résistances, notre mémoire. Les veines de l’Amérique latine restent ouvertes et la section AU FRONT vient vous souffler que nous sommes présent·e·s.

Ejercicios para la memoria (2018)
Hernán Barón Camacho
Colombia
70′
Hernán Barón Camacho découvre des archives comprenant près d’un siècle d’histoire familiale. En tentant de donner un sens à ces milliers d’objets, il réalise que seule sa grand-mère peut dévoiler ce qui s’y cache. À travers une série d’exercices de mémoire, il rassemble les fragments d’une histoire de famille brisée.
Added to List
Removed from List
The request failed. Please make sure you are connected to the Internet and try again. If this does not help, we will be happy to support you by e-mail at support@filmingo.ch or by phone at +41 56 430 12 30
In order to create a list, please log in or register in case you do not have an account yet.

RÉTROSPECTIVES – Classiques du cinéma révolutionnaire cubain

L’une des premières institutions fondées par Fidel Castro après la révolution cubaine de 1959 est l’Institut Cubain de l’Art et de l’Industrie Cinématographique (ICAIC), chargé de créer un cinéma révolutionnaire qui projette Cuba sur la scène internationale, alors dominée par Hollywood. FILMAR propose un focus sur l’âge d’or de l’ICAIC, avec ses trois œuvres les plus emblématiques: «La muerte de un burócrata» et «Memorias del subdesarrollo» de Tomás Gutiérrez Alea, et «Lucía» de Humberto Solás.

La muerte de un burócrata (1966)
Tomás Gutiérrez Alea
Cuba
84′
Paco, un ouvrier cubain émérite, meurt broyé par sa machine à fabriquer des bustes mortuaires. Selon ses vœux, on l'enterre avec son livret de travail. Malheureusement, sa veuve est obligée de fournir ce fameux livret pour recevoir sa pension. Le neveu du défunt entreprend alors les démarches nécessaires pour le récupérer. Une comédie sur la logique kafkaïenne de la bureaucratie.
Added to List
Removed from List
The request failed. Please make sure you are connected to the Internet and try again. If this does not help, we will be happy to support you by e-mail at support@filmingo.ch or by phone at +41 56 430 12 30
In order to create a list, please log in or register in case you do not have an account yet.
Memorias del subdesarrollo (1968)
Tomás Gutiérrez Alea
Cuba
99′
1962 : Sergio décide de rester à Cuba sous le régime de Fidel Castro, alors que sa femme et ses parents s’exilent à Miami. Au fil d'une existence bourgeoise et oisive, il tente d'accompagner les bouleversements d'un monde et d'une société cubaine qu'il ne comprend plus, avec un regard désabusé sur son entourage et sa propre vie.
Added to List
Removed from List
The request failed. Please make sure you are connected to the Internet and try again. If this does not help, we will be happy to support you by e-mail at support@filmingo.ch or by phone at +41 56 430 12 30
In order to create a list, please log in or register in case you do not have an account yet.

RÉTROSPECTIVES - Alfredo Castro

Alfredo Castro est considéré par la critique comme l’un des meilleurs acteurs contemporains d’Amérique latine. Son talent naturel, le travail considérable, rigoureux et précis sur l’éventail de ses interprétations ainsi que son engagement constant autour des films qu’il choisit, sont devenus sa signature. Les rôles qu’on lui confie sont souvent ceux de personnages écorchés, tourmentés, fragiles et hypersensibles ; des rôles difficiles, qu’il interprète avec une intelligence infinie.