marqué comme vu
marqué comme non vu
La requête a échoué. Veuillez vous assurer que vous êtes connecté à Internet et réessayer. Si cela ne vous aide pas, nous serons heureux de vous aider par e-mail à l'adresse support@filmingo.ch ou par téléphone au +41 (0)56 426 15 33
Ajouté à ma liste
Supprimé de la liste
La requête a échoué. Veuillez vous assurer que vous êtes connecté à Internet et réessayer. Si cela ne vous aide pas, nous serons heureux de vous aider par e-mail à l'adresse support@filmingo.ch ou par téléphone au +41 (0)56 426 15 33
Pour utiliser votre liste, prière de vous identifier ou, si vous n'avez pas encore de compte, d'en créer un.

Joyland

Saim Sadiq, Pakistan, 2022

Mumtaz, l’épouse d’Haider, a la chance d’être employée dans un salon de beauté, où elle maquille de futures mariées. Mais on attend surtout de lui qu’il gagne de quoi contribuer au ménage et de leur couple qu’il donne naissance à un enfant, un garçon de préférence. Contre toute attente, Haider décroche un travail dans un cabaret des bas quartiers, qui produit des comédies musicales «érotiques». Il y rencontre Biba, une danseuse magnétique. Le voilà tiraillé entre les attentes qui pèsent sur lui, son besoin de liberté et des émotions nouvelles…

Primé à Cannes, le premier long-métrage de Saim Sadiq exprime les passions de ses personnages et leur besoin irrépressible de liberté dans un univers rigoriste et patriarcal qui l’en empêche… tout en nuances et avec autant d’intelligence que de sensibilité!
Mumtaz, l’épouse d’Haider, a la chance d’être employée dans un salon de beauté, où elle maquille de futures mariées. Mais on attend surtout de lui qu’il gagne de quoi contribuer au ménage et de leur couple qu’il donne naissance à un enfant, un garçon de préférence. Contre toute attente, Haider décroche un travail dans un cabaret des bas quartiers, qui produit des comédies musicales «érotiques». Il y rencontre Biba, une danseuse magnétique. Le voilà tiraillé entre les attentes qui pèsent sur lui, son besoin de liberté et des émotions nouvelles…

Primé à Cannes, le premier long-métrage de Saim Sadiq exprime les passions de ses personnages et leur besoin irrépressible de liberté dans un univers rigoriste et patriarcal qui l’en empêche… tout en nuances et avec autant d’intelligence que de sensibilité!
Durée
126 minutes
Langue
VO ourdou/pendjabi
Sous-titres
allemand, français, anglais, italien
Qualité
1080p
Disponibilité
Suisse, Liechtenstein