Director's Choice: Stefan Haupt

Le cinéaste Stefan Haupt a étudié à la Schauspielakademie de Zürich et travaille depuis 1989 comme réalisateur.Sur filmingo, il nous présente ses films préférés ainsi que quelques unes de ses propres œuvres comme«Le cercle» et «L'éclipse du bonheur» ou bien son documentaire «Sagrada».

L'éternité et un jour (1998)
Theo Angelopoulos
Grèce
133′
Écrivain renommé, Alexandre retrouve une lettre de sa femme Anna alors qu'il est sur le point de quitter la maison dans laquelle il a toujours vécu. Lui reviennent alors en mémoire des souvenirs, des bonheurs, des moments à côté desquels il pense parfois être passés et qu'il aimerait faire revivre pour l'éternité.
Ajouté à la liste
Supprimé de la liste
La requête a échoué. Veuillez vous assurer que vous êtes connecté à Internet et réessayer. Si cela ne vous aide pas, nous serons heureux de vous aider par e-mail à l'adresse support@filmingo.ch ou par téléphone au +41 56 430 12 30
Pour utiliser votre liste, prière de vous identifier ou, si vous n'avez pas encore de compte, d'en créer un.
«Un film merveilleusement planant sur le côté éphémère du temps, des plans longs magnifiques, un superbe Bruno Ganz, une musique émouvante d’Eleni Karaindrou. Ça vaut la peine de lire le «Journal d’une éternité» de l’auteur Petros Markaris, qui donne un aperçu passionnant de la genèse du film et de sa collaboration avec Theo Angelopoulos.»
I, Daniel Blake (2016)
Ken Loach
Royaume-Uni
100′
Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, est contraint de faire appel à l’aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Mais bien que son médecin lui ait interdit de travailler, il se voit signifier l’obligation d’une recherche d’emploi sous peine de sanction. Au cours de ses rendez-vous réguliers au “job center”, Daniel va croiser la route de Katie, mère célibataire de deux enfants qui a été contrainte d’accepter un logement à 450 km de sa ville natale pour ne pas être placée en foyer d’accueil. Pris tous deux dans les filets des aberrations administratives de la Grande-Bretagne d’aujourd’hui, Daniel et Katie vont tenter de s’entraider… Grâce à ce film touchant, Ken Loach a gagné pour la deuxième fois, après « The Wind that Shakes the Barley », la Palme d’or de Cannes. Mais ce « Moi, Daniel Blake » a aussi gagné les coeurs et le Prix du public à Locarno. Cette histoire, basée sur un scénario de Paul Laverty, compagnon de longue date de Loach, raconte sans fard le combat quotidien de personnes victimes du système social malgré elles. « Moi, Daniel Blake » est un film au casting brillant, nourri d’une dignité toute particulière, honnête et profondément émouvant.
Ajouté à la liste
Supprimé de la liste
La requête a échoué. Veuillez vous assurer que vous êtes connecté à Internet et réessayer. Si cela ne vous aide pas, nous serons heureux de vous aider par e-mail à l'adresse support@filmingo.ch ou par téléphone au +41 56 430 12 30
Pour utiliser votre liste, prière de vous identifier ou, si vous n'avez pas encore de compte, d'en créer un.
«Un drame social anglais sans fioriture, droit et intransigeant - avant même tout le débat sur le Brexit, qui nous fait vivre avec Daniel Blake et Katie, la mère célibataire, ce que c’est d’être désespérément confronté aux obstacles d’un service social bureaucratique et de ne pas trouver de moyen de traverser le labyrinthe de l’administration. C’est stimulant et émouvant.»
«Encore un film dont les images me sont restées: Swiss Miniature, un protecteur du patrimoine culturel, une coordinatrice de news, un marginal solitaire du val d’Onsernone, un raileur de l’aviation de loisir: un regard ouvert et intéressé sur notre Suisse, capturé par la caméra amoureuse de Pio Corradi, et qui, 30 ans plus tard, stimule encore notre réflexion.»
Intervention divine (2002)
Elia Suleiman
Palestine
89′
A Nazareth, sous l'apparence d'une banale normalité, la ville est prise de folie. Alors que son entreprise périclite, un homme tente de prendre les choses en main pour briser le cercle des petites querelles. Il ne parvient qu'à se détruire lui-même. Cet homme est le père de E.S. Pendant ce temps, une histoire d'amour se déroule entre un Palestinien qui vit à Jérusalem et une Palestinienne de Ramallah. L'homme, - E.S. - , évolue entre son père malade et cet amour, en s'efforçant de maintenir en vie l'un et l'autre. Du fait de la situation politique, la liberté de mouvement de la femme s'arrête au poste de contrôle militaire israélien situé entre les deux villes. Il est interdit aux amants de le passer, et ils ne peuvent trouver d'intimité que dans un parking désert, juste à côté du check point. Dans l'incapacité d'échapper à la réalité de l'occupation, leur désir complice va engendrer des répercussions violentes. Contre toute attente, leurs cœurs blessés ripostent par des fantasmes qui se traduisent en prouesses étourdissantes.
Ajouté à la liste
Supprimé de la liste
La requête a échoué. Veuillez vous assurer que vous êtes connecté à Internet et réessayer. Si cela ne vous aide pas, nous serons heureux de vous aider par e-mail à l'adresse support@filmingo.ch ou par téléphone au +41 56 430 12 30
Pour utiliser votre liste, prière de vous identifier ou, si vous n'avez pas encore de compte, d'en créer un.
«Je ne me rappelle plus à quel festival j’avais vu ce film à l’époque, mais il m’a laissé une impression durable en me donnant une idée de l’absurdité parfois insensée, aussi triste, de la coexistence des Israéliens et des Palestiniens; un film plein de drôleries impitoyables, d’amour, de poésie.»
La Communion - Corpus Christi (2019)
Jan Komasa
Pologne
115′
Daniel, 20 ans, se découvre une vocation spirituelle dans un centre de détention pour la jeunesse. Le crime qu'il a commis l'empêche d'accéder aux études de séminariste. Libéré sur parole, au lieu d'aller travailler, il se présente à la paroisse de la ville voisine comme un prêtre en vacances.
Ajouté à la liste
Supprimé de la liste
La requête a échoué. Veuillez vous assurer que vous êtes connecté à Internet et réessayer. Si cela ne vous aide pas, nous serons heureux de vous aider par e-mail à l'adresse support@filmingo.ch ou par téléphone au +41 56 430 12 30
Pour utiliser votre liste, prière de vous identifier ou, si vous n'avez pas encore de compte, d'en créer un.
«Quel film! Totalement d’actualité, avec un regard sans concession et intrépide sur sa propre société, magnifiquement raconté. Tout y est bon : actrices et acteurs bouleversants, les images, la musique, le tempo du film...»
«Grauzone a probablement été le premier film d’auteur suisse que j’ai vu et perçu consciemment ainsi: qu’il y avait quelqu’un qui parlait de notre temps, de mon monde aussi, de cette envie d’aller à l’air libre, de cette insécurité qui s’emparait de nous. Cela m’avait touché et ému à l’époque. Et c’est passionnant de revoir le film aujourd’hui. . .»
Pour Sama (2019)
Waad al-Kateab, Edward Watts
Syrie
96′
Waad al-Kateab est à Alep pour étudier l’économie au moment où la population descend dans la rue pour réclamer plus de liberté. C’est au cours de ces démonstrations qu’elle rencontre Hamza avec qui elle se mariera et donnera naissance à Sama, leur fille. Munie d’une caméra vidéo, Waad al-Kateab va filmer d’abord la joie et l’espoir, puis l’enfer des bombardements. Le journal Times a écrit: «One of the most important films you will ever see in your life.»
Ajouté à la liste
Supprimé de la liste
La requête a échoué. Veuillez vous assurer que vous êtes connecté à Internet et réessayer. Si cela ne vous aide pas, nous serons heureux de vous aider par e-mail à l'adresse support@filmingo.ch ou par téléphone au +41 56 430 12 30
Pour utiliser votre liste, prière de vous identifier ou, si vous n'avez pas encore de compte, d'en créer un.
«Aucun film ne m’a jamais donné une idée aussi précise du quotidien indicible et bouleversant de la guerre que celui-ci, que la réalisatrice dédie à sa fille Sama. Et j’y ai rencontré des gens pour qui j’ai le plus profond respect, pour leur détermination à persévérer et à aider, même dans les conditions les plus extrêmes.»