Naomi Kawase

2020
True Mothers
Naomi Kawase
Japon
140′
Un coup de téléphone et soudain le bonheur familial de Satoko et de son mari bascule. Le couple établi à Tokyo ne peut pas avoir d’enfants. Ils ont donc décidé d’adopter le petit Asato. C’était il y a six ans. Et maintenant Hikari, la mère biologique du garçon âgée de 14 ans au moment de la naissance, est à l’autre bout du fil. Elle veut récupérer son enfant, ou si cela n’est pas possible, obtenir de l’argent. Satoko et son mari tombent des nues. Ils conviennent d’un rendez-vous avec Hikari. Mais la femme qu’ils rencontrent ne ressemble en rien à la Hikari qu’ils ont vue lors de l’adoption. Qui est cette femme ? Et que veut-elle? La réalisatrice japonaise Naomi Kawase a l’habitude de mettre au centre de ses films des personnages qui dans la réalité sont banals: dans « An – Les délices de Tokyo », une vieille dame porteuse d’un secret ; dans « Vers la lumière » un photographe qui perd la vue ; dans ce dernier film, une fille de 14 ans qui tombe enceinte et un couple qui ne peut pas avoir d’enfants. Dans « True Mothers », la réalisatrice crée un tissu fluide de plusieurs plans temporels. Elle montre ainsi les différents chemins de vie de Satoko et de Hikari – les ‹deux mères› d’Asato – et explore la nature des liens biologiques et émotionnels. Comme tous les films de Naomi Kawase, « True Mothers » dégage une magie subtile et des émotions fortes. C’est un moment de cinéma nourri d’optimisme et de douceur, porté par des personnages attachants.
Ajouté à ma liste
Supprimé de la liste
La requête a échoué. Veuillez vous assurer que vous êtes connecté à Internet et réessayer. Si cela ne vous aide pas, nous serons heureux de vous aider par e-mail à l'adresse support@filmingo.ch ou par téléphone au +41 (0)56 426 15 33
Pour utiliser votre liste, prière de vous identifier ou, si vous n'avez pas encore de compte, d'en créer un.
2017
Vers la lumière
Naomi Kawase
Japon
101′
Avec passion, Misako écrit des adaptations radiophoniques de films de cinéma pour des personnes malvoyantes. Lors d’une projection test, elle rencontre le photographe Nakamori qui est en train de perdre progressivement la vue. Les deux ont une dispute, lui trouvant son travail trop subjectif ; elle heurtée par son franc-parler brutal. Mais rapidement, leur répulsion se transforme en attraction. Misako voit dans les photos de Nakamori un lien étrange avec son passé. Ensemble, ils découvrent un monde rempli d’une lumière jusqu’ici invisible aux yeux de Misako. La réalisatrice japonaise Naomi Kawase signe avec « Vers la lumière » une histoire d’amour aux images fortes, un véritable hommage à la force du cinéma. Comme dans ses films précédents, dont « An – Les délices de Tokyo », elle use de son grand talent qui consiste à montrer à l’écran les facettes des relations humaines avec sensibilité et pertinence. « Vers la lumière » est une subtile oeuvre d’art cinématographique japonaise qui raconte une histoire universelle, touchant tous les coeurs : un film grandiose plein de tendresse et de sensualité.
Ajouté à ma liste
Supprimé de la liste
La requête a échoué. Veuillez vous assurer que vous êtes connecté à Internet et réessayer. Si cela ne vous aide pas, nous serons heureux de vous aider par e-mail à l'adresse support@filmingo.ch ou par téléphone au +41 (0)56 426 15 33
Pour utiliser votre liste, prière de vous identifier ou, si vous n'avez pas encore de compte, d'en créer un.
2015
An - Les delices de Tokyo
Naomi Kawase
Japon
113′
Tokyo, à la saison des cerisiers en fleurs. Comme chaque jour, Sentaro travaille dans sa minuscule boulangerie quand Tokue, une vieille dame, entre chez lui. Elle lui demande s'il veut l'embaucher comme aide-boulangère. Sentaro n'est pas très emballé par cette idée, jusqu'à ce qu'il goûte au "An" de Tokue, une pâte de haricots rouge si délicieuse que le boulanger en oublie toutes ses réserves et l'engage sur-le-champ. Bientôt, une belle amitié s'installe entre Tokue et Sentaro qui ont tous deux un secret. Les affaires fonctionnent également à merveille car la préparation du "An" est pour Tokue plus qu'un simple travail. Elle y exprime son lien profond avec la nature et son respect de la vie... La réalisatrice japonaise Naomi Kawase, lauréate de nombreux prix, s'est forgé une réputation internationale avec des films comme « Mogari no mori » et « Still the Water ». Dans son dernier film elle raconte l'histoire touchante de deux personnes très différentes, en déclinant plusieurs thèmes : la préparation de nourriture comme un rituel poétique, la beauté, le commencement et l'éphémère. « AN - Les délices de Tokyo » propose un moment de cinéma magique, plein de sensualité, de sagesse et de grâce.
Ajouté à ma liste
Supprimé de la liste
La requête a échoué. Veuillez vous assurer que vous êtes connecté à Internet et réessayer. Si cela ne vous aide pas, nous serons heureux de vous aider par e-mail à l'adresse support@filmingo.ch ou par téléphone au +41 (0)56 426 15 33
Pour utiliser votre liste, prière de vous identifier ou, si vous n'avez pas encore de compte, d'en créer un.